Dans le Limousin, on passe de chômeur au statut d’entrepreneur

+3% : c’est la progression du nombre de demandeurs d’emploi en Haute-Vienne sur le mois de juillet. Un chiffre d’autant plus inquiétant qu’il ne cesse d’augmenter depuis 2008, accusant une progression de 63,8% sur 6 ans. Face à cette dure réalité économique, les chômeurs Haut-Viennois n’hésitent pas à recourir à des solutions alternatives, dont… la création de son propre emploi.

Ils sont dépanneurs informatiques, coiffeurs à domicile ou encore vendeurs de cigarette électronique… les domaines d’activité de ces anciens chômeurs devenus indépendants se comptent par dizaines. Créer sa propre activité en se mettant à son compte, l’idée intéresse depuis longtemps le Conseil général, qui accorde chaque année des aides à deux associations qui accompagnent les personnes éloignées de l’emploi dans une démarche de création d’entreprise.

Ainsi, 73% des personnes accompagnées par l’association Initiative Haute-Vienne sont demandeurs d’emploi. Outre un prêt d’honneur à taux zéro, elles bénéficient dans 60% des cas d’un parrain – un chef d’entreprise confirmé – qui les conseille au quotidien pour les aider à entamer et à développer au mieux leur activité. « Sur les 200 personnes que nous accueillons par an, 80-100 concrétisent leur projet et obtiennent un prêt », précise Carlos Rodriguez, le Président d’Initiative Haute-Vienne.

 Des projets dormants ranimés

L’enthousiasme du Conseil général envers le dispositif n’est pas un hasard : l’accompagnement d’un entrepreneur débutant s’avère très propice au bon épanouissement de son activité. « Le taux de survie des entreprises accompagnées par nos soins est de 70% à 2 ans et de 50% à 5 ans », déclare Xavier Fabre, Directeur régional de l’Adie Limousin, l’autre association œuvrant dans ce domaine en Haute-Vienne. Le taux de remboursement des micro-crédits accordés s’élève quant à lui à 98%.

En 2013, 202 prêts d’honneur ont ainsi été distribués par l’Adie Limousin et 100 autres par Initiative Haute-Vienne. À l’Adie Limousin, la moitié des personnes accompagnées étaient bénéficiaires du RSA. « Pour l’essentiel, c’étaient des projets dormants, que la personne n’a pas mis en œuvre par manque de moyens ou encore à cause d’hésitations d’ordre administratif », explique Xavier Fabre. Et si parmi les personnes accompagnées par l’Adie il n’y a pas de profil type, quelques caractéristiques se dessinent toutefois : « C’est quelqu’un qui a un savoir-faire dans un domaine, c’est quelqu’un de débrouillard et qui a envie de créer son propre emploi ».

 Des études ? Quelles études ?

Côté secteurs d’activité, la moitié des entrepreneurs qu’accompagne l’Adie sont des commerçants de la vie quotidienne : des vendeurs ambulants dans les zones rurales (vêtements, légumes), mais également des établissements de restauration rapide (sandwicheries, pizzerias) et, enfin, beaucoup de commerçants vendant la cigarette électronique. L’autre moitié est dans le domaine du bâtiment, de l’esthétique à domicile, du nettoyage et de l’aide informatique.

Bien évidemment, un nombre important des bénéficiaires de ces micro-crédits n’ont pas fait de hautes études. Toutefois, l’absence de qualification les handicape beaucoup moins que ce qu’on aurait pu croire, par rapport à des entrepreneurs qualifiés. Environ 10% des personnes accompagnées par l’association sont même illettrées. « De toute façon, ce n’est pas un savoir-faire académique qu’il faut, [l’entrepreunariat], ça ne s’apprend pas à l’école. Ce qu’il faut, c’est de la débrouillardise, avoir un réseau, avoir un savoir-faire », explique Xavier Fabre. En d’autres mots, l’entreprenariat, c’est pour tout le monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s